La formation aide-soignante

La formation des professionnels

Une année de formation est nécessaire pour obtenir son diplôme d’état d’aide-soignant.
Elle se déroule en alternance entre des cours dispensés à l’IFAS, et des stages sur le terrain.

Nombres de places : 65

Conditions : 

  • Avoir 17 au moins au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection
  • Avoir été sélectionné sur la base d’un dossier et d’un entretien

Comment :

  • Le dossier d’inscription est téléchargeable sur le site de l’institut ou à retirer sur place à l’IFAS de Chauny
  • 13 octobre 2022 dernier délai pour déposer à l’IFAS ou envoyer le dossier d’inscription complet
  • 3 Novembre 2022 : Affichage des résultats au sein de l’IFAS et sur le site internet

Objectifs :

  • Former des professionnels de santé, autonomes, responsables, opérationnels dès la prise de poste et aptes à travailler en équipe pluri-professionnelle.

Durée :

La formation comporte 44 semaines de formation théorique et clinique soit 1 540 heures, se répartissant en 770 heures (22 semaines) de formation théorique et 770 heures (22 semaines) de formation clinique.

L’enseignement en institut de formation et les stages cliniques sont organisés sur la base de 35 heures par semaine.

Méthodes mobilisées :

La formation aide-soignante est basée sur l’alternance intégrative :

  • Apprentissage théorique

  • Apprentissage pratique

La formation est structurée autour de l’étude de situations cliniques privilégiant une pédagogie participative, démonstrative et active.

Evaluation :

  • Évaluation formative : a pour fonction de favoriser la progression des apprentissages et de renseigner l’étudiant sur les acquis ou les éléments à améliorer.
  • Évaluation sommative : a pour fonction l’attestation ou la reconnaissance des apprentissages. Elle survient au terme d’un processus d’enseignement et sert à sanctionner ou à certifier le degré de maîtrise des apprentissages des étudiants.

Les évaluations peuvent être individuelles ou groupales, écrites ou orales voire sous la forme d’ateliers pratiques pour certains modules.

Certification :

Le diplôme d’Etat d’aide-soignant s’obtient par la validation de l’ensemble des blocs de compétence acquis en formation théorique et pratique et en milieu professionnel.

 

La formation aide soignante alterne entre un apprentissage théorique et un apprentissage pratique. (Alternance entre des périodes de stage et des périodes à l’institut de formation)

La formation est structurée autour de l’étude de situations cliniques privilégiant une pédagogie participative, démonstrative et active.

Le découpage en modules de formation centrés autour de l’acquisition de compétences incite l’aménagement de parcours professionnels personnalisés.

L’élève bénéficie également d’un accompagnement pédagogique personnalisé.

 

Définition du métier

L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R.4311-3 à R.4311-5 du code de la santé publique.

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluriprofessionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

1. Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ;

2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences;

3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

 

Organisation et durée de la formation

La formation comporte 44 semaines de formation théorique et clinique soit 1 540 heures, se répartissant en 770 heures (22 semaines) de formation théorique et 770 heures (22 semaines) de formation clinique.

L’enseignement en institut de formation et les stages cliniques sont organisés sur la base de 35 heures par semaine.

ANNEXE III  Arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant et portant diverses dispositions relatives aux modalités de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux

DIPLÔME D’ÉTAT AIDE-SOIGNANT – RÉFÉRENTIEL DE FORMATION
Correspondance entre le référentiel de certification et les modules de formation.

Annexe 2 - formation aide-soignante
Annexe 1 - formation aide-soignante

Méthodes mobilisées et modalités d’évaluation

La formation en soins infirmiers alterne entre un apprentissage théorique (cours magistraux, travaux dirigés…) et un apprentissage pratique (ateliers pratiques).

La formation est structurée autour de l’étude de situations cliniques privilégiant une pédagogie participative, démonstrative et active.

L’évaluation formative a pour fonction de favoriser la progression des apprentissages et de renseigner l’étudiant sur les acquis ou les éléments à améliorer.

L’évaluation sommative a pour fonction l’attestation ou la reconnaissance des apprentissages. Elle survient au terme d’un processus d’enseignement et sert à sanctionner ou à certifier le degré de maîtrise des apprentissages des étudiants.

Les évaluations peuvent être individuelles ou groupales, écrites ou orales voire sous la forme d’ateliers pratiques pour certains modules.

Formation partielle Aide-soignante : Modalités des équivalences et dispenses d’enseignement; allègements de formation

Sous réserve d’être admis à suivre la formation dans les conditions fixées par l’arrêté du 7 avril 2020 modifié susvisé, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allégements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires des titres ou diplômes suivants :

1° Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DE AP) ;
2° Le diplôme d’assistant de régulation médicale (ARM) ;
3° Le diplôme d’Etat d’ambulancier (AMBULANCIER) ;
4° Le baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (BAC PRO SAPAT) ;
5° Le baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne (BAC PRO ASSP) ;
6° Les diplômes ou certificats mentionnés aux articles D. 451-88 et D. 451-92 du code de l’action sociale et des familles ;
7° Le titre professionnel d’assistant de vie aux familles (ADVF) ;
8° Le titre professionnel d’agent de service médico-social (ASMS)

Les personnes susmentionnées bénéficient des mesures d’équivalences ou allègements de suivi ou de validation de certains blocs selon les modalités fixées à l’annexe VII du présent arrêté. Les titres et diplômes ci-dessus sont concernés ainsi que:

Le Diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social (DE AES), arrêté du 29 janvier 2016: spécialités “à domicile”, “en structure collective”, “éducation inclusive et vie ordinaire”

Les titulaires des diplômes d’Etat d’aide médico-psychologique (AMP) ou auxiliaire de vie scolaire (AVS) sont titulaires de droit du DEAS 2016

Certification

Le diplôme d’État d’Aide-soignant s’obtient par la validation de l’ensemble des blocs de compétence acquis en formation théorique et pratique et en milieu professionnel

L’évaluation des compétences acquises par l’élève est assurée par l’institut de formation et par le tuteur de stage tout au long de la formation selon les modalités d’évaluation définies dans le référentiel de formation. En fonction des modules concernés, l’évaluation peut être réalisée en situations simulées.

L’élève doit obtenir une note au moins égale à dix sur vingt à chaque module de formation constituant le bloc de compétence. Il ne peut pas y avoir de compensation entre module.

Synthèse des volumes de formation à réaliser pour l'accès au DE AS

L’accès à la certification est ouvert aux élèves n’ayant pas cumulé plus de cinq pour cent d’absence justifiée, non rattrapée, sur l’ensemble de la formation.
Le diplôme d’Etat d’aide-soignant s’obtient par la validation de l’ensemble des blocs de compétence acquis en formation théorique et pratique et en milieu professionnel, selon les critères d’évaluation définis dans le référentiel de certification.
L’institut de formation s’assure que l’élève a acquis l’ensemble des compétences métier.

En cas de non validation d’un bloc de compétences, l’élève bénéficie d’une session de rattrapage par année dans la limite de quatre sessions de jury, organisées selon les mêmes modalités que la session initiale.

Lorsque les conditions de validation ne sont pas remplies à l’issue des épreuves de rattrapage, l’élève peut se réinscrire et suivre les enseignements des blocs de compétences non validés. Des frais de scolarité correspondant aux volumes horaires nécessitant une nouvelle validation peuvent être demandés.
L’élève est autorisé à redoubler une fois.